35 ans des kilos en trop, des dents en moins et des cheveux blancs mais tout va bien!

Petite je rêvais d’avoir 30 ans, un âge qui, pour moi, était synonyme d’épanouissement.Je me disais que la trentaine, c’était la période d’accomplissement dans la vie d’une femme. Je savais qu’à 30 ans je serais là où je voulais être et c’est le cas.


Depuis mes 30 ans, les choses se mettent en place dans ma vie, je me sens de plus en plus « bien dans mes baskets » (et c’est le cas de le dire exit au quotidien les talons de 12 cm). Je vis la vie d’artiste dont j’ai toujours rêvé.La loi de l’attraction tu dis? Le pouvoir de la visualisation?


Bon clairement rien ne se fait par magie, il m’a fallu me remettre en question de nooooombreuuuuuses fois, me prendre quelques bonnes claques dans la vingtaine, divorcer et avoir 2 enfants pour comprendre certaines choses 😀 Il a fallu que mon monde s’écroule à de nombreuses reprises cela fait partie de l’apprentissage de la vie et j’aime la vie avec ses hauts et ses bas.


Depuis ce 16 décembre 2020 j’ai 35 ans, anniversaire un peu spécial, Covid oblige, mais mon essentiel était présent, mes 2 filles et mon compagnon et c’était le principal.C’est dans ces moments difficiles que nous vivons actuellement que l’on se rend compte de ce qui nous est vital, c’est lorsque l’on est privé des gens qui nous entourent que l’on s’aperçoit combien ils sont importants pour nous et eux trois, sont clairement mon oxygène même si parfois je rêverais de me télé-porter sur une île déserte loin de toute civilisation.La vie dans cette tragédie, nous ramène à l’essentiel et dans le monde actuel il est nécessaire d’y revenir afin de ne pas sombrer dans l’individualité, la culture du fake et de la fast consommation… oups je m’éloigne de mon sujet principal.


Bref, tout ça pour dire que 35 ans pour moi c’est arriver à la moitié de ce parcours qu’est la trentaine et donc faire le bilan de ce que j’ai accompli dans cette trentaine et ajuster le cap si besoin.


Le bilan est positif malgré les difficultés personnelles pour lesquelles j’ai versé des torrents de larmes, perdu confiance en moi, perdu des membres de ma famille, laissé d’autres sur le bord de la route parce que nos chemins se séparaient, tous ces moments à priori négatifs qui m’ont à nouveau retranchés dans les endroits les plus sombres de ma personnalité m’ont mené à d’autres rencontres bien plus positives.

Je pense notamment à Magali (https://www.facebook.com/MSHarmoniedeVIe) qui fut mon phare dans la nuit. Cette nana incroyable m’a permis de me retrouver, de me remettre sur mon chemin de vie et je lui serai éternellement reconnaissante. Au même titre que mon amie Tatiana me remet aussi sur les voies de la pleine conscience à chaque fois que j’en ressens le besoin. d’où l’importance d’être entouré de personnes bienveillantes.


Elles me rappellent toutes deux que nous sommes fait d’énergie et que nous sommes connecté à l’univers, que les réponses se trouvent en nous y compris les clés pour soigner nos souffrances.


Quoi je parle de connexion et d’univers et je vous perds déjà? Non restez, n’ayez pas peur de ce qui suit je ne suis pas cinglée, oui bon peut-être un peu 😀 ouverte d’esprit c’est sur …


En me connectant à nouveau à la terre, à moi même je me suis recentrée et ce fut bénéfique. Après ces 2 dernières années chaotiques dans beaucoup de domaine, à me laisser bouffer par la négativité des gens qui m’entouraient, à être à bout de nerf en permanence et à fleur de peau sans rien laisser paraître je ne pouvais plus continuer il fallait que ça s’arrête. Surtout que cet état d’esprit se répercutait sur mes enfants, mon couple et m’empêchait d’être créative hors la créativité est vitale pour moi.


En parallèle et face à cette souffrance accumulée, j’ai aussi appris la résilience, j’aime d’ailleurs beaucoup la symbolique japonaise qui consiste à réparer un objet cassé en soulignant ses cicatrices avec de l’or plutôt que de les cacher. Le Kintsugi au Japon est l’art de la résilience.

Se reconnecter et lâcher prise voilà 2 choses que j’ai apprises dans la trentaine et quoi de mieux pour aborder les 5 prochaines années que d’accepter le passé, d’accepter ses souffrances et de pardonner à ceux qui nous ont blessé.
Pardonner ne veut pas dire faire comme si de rien était, pardonner veut dire accepter qu’une personne vous ai blessée, accepter qu’une personne soit différente et puisse avoir des faiblesses qui ont pu causer du tord et se libérer des souffrances occasionnées. Ne plus restez dans un schéma de victime dans mon cas émotionnelle mais avancer et accepter.


Retrouver l’équilibre a ré-activé ma créativité et si tu me suis sur les réseaux tu as pu constater que mes illustrations avaient pris un nouveau tournant (Ps: si tu ne me suis pas je te conseille de le faire pour suivre mes projets) et ça aussi c’est un constat positif de mes 35 ans, être petit à petit satisfaite de mon travail, voir l’évolution et continuer de creuser et d’aller chercher en moi sans barrière et sans filtre pour créer encore et encore.

35 ans, 1 mec, 2 enfants, des dents en moins( celles de la sagesse), des kilos en trop mais surtout bien dans ses pompes, libre d’esprit, indépendante, vivant ses rêves, connectée et résiliente, pleine de gratitude c’est que je souhaite à toutes les nanas de mon âge; enfin sauf pour les enfants, le mec et les kilos en trop qui ne sont en aucun cas une obligation 😀


Je vous livre ici un bout de ma vie, parce que tout n’est pas rose et paillettes dans la vraie vie et savoir qu’on est pas seule à sourire même quand ça va mal ça fait du bien!
Alors si tu as envie de partager certaines étapes de vie ou ce qui t’a permis d’avancer, comment tu vis ta trentaine et tes kilos en trop ou tes cheveux blancs 😀 n’hésites pas à laisser un commentaire.


Je t’embrasse, à bientôt pour un nouvel échange 😉

Coco

Publié par coralyjartist

Je suis une artiste indépendante carolo! Passionnée d’art et de création, j'exerce divers métiers dans le milieu artistique. De maquilleuse en télévision pour les studios Keywall à Marcinelle à illustratrice et enfin tatoueuse ma vie professionnelle est bien remplie. Après des études générales en option artistique j'entame un graduat en infographie et obtient mon diplôme me permettant de décrocher mon premier job au sein des studios Dreamwall en tant qu'animatrice 2D sur les dessins animés du petit Cédric et de Spirou et Fantasio. Autodidacte avant tout, c'est en m'entrainant continuellement et en testant diverses techniques qu'au fil du temps j'affine mon style et m'affirme. ​ Mon univers est féminin et poétique. Mes personnages souvent dotés de grands yeux racontent vos histoires avec grand plaisir. Ce qui me plait le plus est l'échange avec le client et l'histoire qui chargera l'illustration que ce soit en tattoo ou pour une commande ​ Le tatouage qui était comme un rêve inaccessible s'est finalement réalisé il y a peu grâce à de belles rencontres. Et dès les premiers tattoo se fut le coup de foudre pour ce métier tellement gratifiant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :